De l’oeuf ou de la poule…Ne waza/ Kansetsu waza

Mifune 1953

Continuer à progresser dans la pratique martiale exige de s’intéresser un tant soit peu à tous les domaines que recouvre l’expression, même quand ceux-ci exercent peu de fascination sur nous. J’ai toujours été fasciné par le Judo, dont mon père me parlait beaucoup et un de mes livres favoris fut pendant longtemps un vieil exemplaire en très mauvais état du « Guide Marabout du Judo » par Luis Robert.

R160115104

Je fus à peu près insensible à la « révolution Gracie »des années 90, et j’ai longtemps considéré le combat au sol et la lutte avec une sorte  de condescendance qui masquait seulement l’étendue de mon ignorance. En revanche l’art des clés et des projections m’a toujours passionnée, que ce soit dans ses expressions japonaises (et l’Aikido n’en manque pas), chinoises (les Chin-na que l’on trouve dans chaque « style ») ou autre. Ces dernières années, mon intérêt pour les différentes formes de lutte et de combat au sol n’a fait que se renforcer au contact de Allen Pittman, à travers l’étude de la Lutte de Soumission (Combat wrestling) et de Tim Cartmell, dont je recommande chaudement les vidéos : Ground Proofing et Standing Grappling : sortes de bibles pédagogiques « pour les nuls » en la matière … comme moi. L’histoire des liens entre Judo, Lutte, Jujutsu et BJJ est passionnante et on trouve aujourd’hui pas mal d’articles sur le sujet sur le net. On se rend compte que des liens sérieux unissent depuis une bonne centaine d’années au moins lutteurs, jujtsukas et catcheurs de tous poils. Je fus d’ailleurs vraiment impressionné de constater non seulement la proximité technique de la Lutte enseignée par Allen avec le dit  « Jujutsu Kano » mais aussi la proximité pédagogique et « humanistique » avec les « arts souples ». Quoi que l’on pense des stratégies marketing agressives du BJJ ou du développement des « MMA », ils ont redonné leurs lettres de noblesse aux arts longtemps méprisés du grappling, et de la lutte. (J’espère seulement  que le marketing, l’argent et le coté spectacle ne vont pas les leur reprendre aussi vite… et sincèrement je me demande si le mal n’est pas déjà fait…). Je laisse volontairement de coté une pleine brouettée d’autres questions qui fâchent du type : « qui a inventé ça? rendons à César ce qui lui revient, etc » ou encore : « Oui mais dans la rue »… elles sont très intéressantes mais je ne me sens ni l’envie ni la force de m’écharper avec elles ici…

Je me contenterai donc de proposer quelques vidéos de Kyuzo Mifune, une fois n’est pas coutume… Histoire de constater qu’en la matière aussi, on peut allier une immense compétence technique avec les compétences les plus subtiles du Budo…et ceci jusqu’à un âge avancé.

Voici également deux liens (en anglais, désolé…) vers deux articles concernant « L’âge d’or oublié du MMA » :

Première partie : Wrestling and Catch-as-catch-can

Deuxième partie : L’aube du Judo

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :